L'insertion des diplômés d'écoles de commerce s'est améliorée en 2012


L'insertion des diplômés d'écoles de commerce s'améliore

 

La Conférence des grandes écoles (CGE) a publié l’édition 2012 de son enquête sur l’insertion des jeunes diplômés des grandes écoles de commerce. Il en ressort un bilan assez positif : la proportion de jeunes en activité progresse, ainsi que l’évolution des salaires. L’égalité des salaires homme/femme est respectée, en tout cas à la sortie de l'école.

La crise économique impacte peu les chances d’insertion des diplômés d’écoles de commerce, ainsi que ceux des écoles de management. Les relations de leurs écoles avec les entreprises favorisent largement leur insertion dans le marché de l’emploi. Nombreux sont ceux qui sont recrutés avant même la fin de leur formation. Lorsque les embauches sont restreintes, les jeunes diplômés ont l’avantage d’être choisi prioritairement : leur capacité d’adaptation, leur flexibilité, leur force de travail sont reconnues par le monde de l’entreprise.

 

Diplômes de grande école : un bon rempart contre le chômage

Les diplômés d’école de commerce bénéficient des relations école/entreprise

L’enquête confirme le rôle primordial de la relation école/entreprise dans l’insertion des jeunes diplômés. Ces établissements offrent à leurs étudiants une panoplie complète de recherche d’emploi : service d’insertion, réseaux d’anciens de l’école, forums emploi. Il faut y ajouter l’opportunité offerte par le stage de fin d’études qui se transforme souvent en vrai emploi. 78,5 % des diplômés des écoles de commerce ont signé leur contrat avant la fin de leurs études.

Comparativement, seuls 15 % des diplômés des écoles de commerce trouvent un emploi par le biais de leurs relations personnelles. Globalement, 82,5 % des jeunes diplômés sont au travail moins de deux mois avant leur sortie.

 

Les taux d’emploi des diplômés d’école de commerce s’améliorent

Après une chute des recrutements observée jusqu’en 2010, l’inversion de la tendance se confirme bel et bien : il n’y avait que 13 % de jeunes diplômés en recherche d’emploi au premier trimestre de 2012. 73,8 % des diplômés de l’ensemble des grandes écoles en 2011 étaient en activité professionnelle au début de l’année 2012. La reprise est donc confirmée.

 

Les diplômés d’école de commerce ont des emplois plus stables

Les jeunes diplômés échappent à la crise, leur situation tend même à s’améliorer : 79,8 % d’entre eux ont été recrutés en CDI, alors que seuls 76,2 % de la promotion précédente l’avaient été. Même si la stabilité des emplois n’est pas revenue au niveau d’avant la crise, on peut envisager un avenir optimiste.

À noter toutefois, les jeunes femmes sont plus souvent en CDD que les hommes. 24 % d’entre elles sont dans cette situation, ce qui est le double des hommes.

 

 

Peu d’écarts de salaires homme/femme

L’écart de salaire entre un homme et une femme peut atteindre 5 700 €. Mais il faut nuancer. Les femmes choisissent en effet des secteurs moins rémunérateurs que ceux choisis par les hommes. Les diplômées des écoles de commerce travaillent souvent pour des agences de pub, ou encore dans le secteur du luxe, par choix personnel. Or, ces secteurs sont bien moins rémunérateurs que le secteur des banques et assurances. Mécaniquement, la moyenne de salaire des femmes baisse du fait de ces choix de carrière.

À la sortie de l’école, les salaires sont strictement égaux pour les mêmes métiers. Une différenciation se fera par la suite, du fait de choix de vie ou de carrière qui influe directement sur les négociations de salaire.

 

Des diplômés de mieux en mieux payés

Les salaires bruts annuels des jeunes diplômés repartent à la hausse. Une augmentation moyenne de 4 % est constatée par rapport à l’année précédente. Les diplômés 2011 des écoles de management et de commerce gagnent en moyenne 39 200€ contre 38 400€ l’année précédente.

Les salaires sont malgré tout plus bas qu’en 2000, année de référence pour la CGE.

 

Les secteurs d’activité préférés par les diplômés d’école de commerce

Le premier secteur de recrutement pour les jeunes diplômés est celui de la banque et de l’assurance. 16,9 % d’entre eux y trouveront leur premier emploi. L’enquête de la CGE montre que la deuxième piste de recrutement est dans l’externalisation, ce qui suit l’évolution actuelle des entreprises en recherche de maîtrise des coûts par le biais du recours aux prestataires. C’est ainsi que 15 % des managers débutent dans des bureaux d’études et des sociétés de conseil. Ce chiffre risque fort de continuer à augmenter.

Viennent ensuite les cabinets d’audit, d’expertise comptable, le commerce et la distribution qui sont à égalité avec 10,9 % des recrutements.

Les diplômés d’écoles de commerce semblent apprécier de plus en plus les secteurs des médias, de la culture et du luxe qui rassemblent 4,7 % d’entre eux.

 

Peu de poursuites d’études chez les diplômés d’école de commerce

4 % des jeunes diplômés d’école de commerce choisissent de poursuivre leurs études, notamment dans des mastères spécialisés. C’est peu par rapport aux ingénieurs, qui sont plus de 16% à opter pour un troisième cycle. Les diplômés d’écoles de commerce sont pressés d’entrer dans la vie active.

 

Les diplômés d’école de commerce sont attirés par l’étranger

Les diplômés des écoles de commerce sont les plus aventureux de l’ensemble des diplômés. 18,2 % d’entre eux choisissent un premier emploi à l’étranger. Ce sont plutôt des hommes qui tentent l’expérience, et ils ne partent pas trop loin. Un bon nombre d’entre eux va en Suisse, le Royaume-Uni et l’Allemagne suivent dans le trio de tête des destinations choisies.

Les diplômés préfèrent souvent travailler un an ou deux en France, avant d’opter pour l’expatriation qui offre de très intéressantes opportunités salariales.

 

A lire également

> L'insertion professionnelle des diplômés des grandes écoles en 2013

> L'insertion des jeunes diplômés d'écoles d'ingénieurs en 2012.

> Téléchargez l'intégralité de l'enquête 2012 de la Conférence des Grandes Écoles.

Vous cherchez un stage ou un emploi ?

Découvrez Dimension-Emploi, le 1er service de recherche d'offres d'emploi 100% personnalisé ! Consultez et répondez à des annonces ciblées en fonction de votre profil et faites-vous repérer par des recruteurs !

Lecture recommandée sur ce thème

Les Écoles de commerce membres de la CGE - Conférence des Grandes Écoles

La CGE regroupe 38 Écoles de management, 143 Écoles d'ingénieurs30 écoles d'autres spécialités (ENS, écoles vétérinaires, écoles d'arts appliqués...), des établissement étrangers ainsi que des entreprises et une trentaine d'associations. La CGE - assure l'accréditation de différents programmes de formations : le Mastère Spécialisé (MS), le Mastère en Sciences (MSc) et le BADGE (Bilan d'Aptitude Délivré par les Grandes Ecoles).

Enquête Insertion Professionnelle 2018 des jeunes diplômés des Grandes Écoles

La Conférence des grandes écoles a dévoilé mardi 19 juin 2018, les résultats de sa 26ème enquête sur l'insertion professionnelle des jeunes diplômés de ses écoles membres. Retrouvez ici ce que nous avons retenu pour vous!

Enquête sur les séjours des étudiants français à l'étranger

Environ 24 000 étudiants des grandes écoles ont effectué un stage à l’étranger (1 000 de plus que l’année précédente). Les stages de moyenne et longue durées (compris entre 3 et 6 mois) sont préférés par près de la moitié des stagiaires.

 

Haut de Page