Enquête Insertion Professionnelle 2018 des jeunes diplômés des Grandes Écoles

Conférence des Grandes Écoles - CGE

 

Enquête Insertion Professionnelle 2018

des jeunes diplômés des Grandes Écoles 

 

La CGE - Conférence des Grandes Écoles, a dévoilé les résultats de sa 26ème enquête sur l’insertion professionnelle des jeunes diplômés de ses établissements membres.
Avec 9 diplômés sur 10 en activité moins de 6 mois après leur diplomation, le taux net d’emploi atteint son plus haut niveau depuis 2010 et il confirme l’attractivité du cursus Grande école auprès des employeurs.

 

Ce qu'il faut retenir de cette enquête:

Les principaux chiffres:

Cette année, les résultats de l'enquête insertion de la CGE sont plutôt encourageants. 89.4% des diplômés trouvent un emploi dans les 6 mois. 

L'enquête a également revélé que 62% des étudiants ont été embauchés avant même d'avoir eu leur diplôme et 81.1% ayant décroché un CDI. Ce chiffre est nettement supérieur à la moyenne du pays puisqu’en France 62 % des jeunes disposant d’un Bac+5 décrochent un CDI 12 mois après l’obtention de leur diplôme (Source : Apec – Baromètre 2018 - jeunes diplômé(e)s de la promotion 2016).

Tout ces chiffres reflètent l'attrait des entreprises pour les étudiants provenant des grandes écoles de commerce et des écoles d'ingénieurs Françaises. D'ailleurs le salaire brut moyen des jeunes diplômés a légèrement augmenté :

  • 34 122 € : salaire brut annuel moyen (hors primes)  contre 33 625 € en 2017
  • 38 225 € : salaire brut annuel moyen (avec primes) contre 37 998 € en 2017

Cet attrait entreprises-etudiants vaut aussi pour les étudiants qui, cette année encore, privilégient la France pour leur premier emploi.

Seul 1 diplômé des Grandes écoles sur 8 souhaite s'expatrier. Quand ils partent, ils se dirigent vers le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Chine, le Luxembourg et en Suisse.

On note également que l'alternance est un accélérateur d'emploi, 91% des étudiants apprentis ayant répondu à l'enquête, ont décroché un emploi dans les 6 mois et souvent dans l'entreprise dans laquelle ils travaillaient.

Une autre information encourageante concerne l'insertion professionnelle des diplômés en situation de handicap: le pourcentage de diplômés ayant disposé d’un aménagement lié au handicap pendant leurs études est de 1,4 %, ce qui est supérieur à la moyenne constatée dans l’ensemble de l’enseignement supérieur (1,22 %).
Leur taux net d’emploi est élevé mais cependant inférieur de 3 points à celui de l’ensemble des diplômés (86,4 % contre 89,4 %).


Les jeunes diplômés trouvent rapidement un emploi mais que font-ils?

Près de 40 % des diplômés des Grandes écoles travaillent dans une TPE/PME.

Ce qui est drôle, c'est que les diplômés des écoles d'Ingénieurs et des écoles de commerce choisissent les mêmes secteurs d'activité: les sociétés de conseil.

CGE - Insertion professionnelle 2018

Mais que font-ils plus concrètement?

Les diplômés des écoles de commerce se retrouvent dans les services:

  • Études - Conseil & expertise
  • Commercial (dont ingénieur d’affaire)
  • Administration, gestion, finance, comptabilité 

Les jeunes ingénieurs quant à eux travaillent dans les départements:

  • Recherche & développement 
  • Études - Conseil & expertise
  • Production - Exploitation 

Une petite partie d'entre eux se lancent dans l'aventure entrepreunariale, ils sont 3.3% cette année. Les diplômés des écoles de commerce se laissent plus facilement tenter par la création d'entreprise que les ingénieurs (4.7% chez les managers contre 2.3% pour les ingénieurs).

Cette étude nous précise également que les jeunes diplômés se servent de plus en plus des réseaux sociaux pour trouver leur emploi. Avoir comment cette tendance va évoluer dans les années à venir.

En tous cas, les diplômés des Grandes écoles se disent « satisfaits » ou 82,8 % « très satisfaits » de leur emploi.

 

 Suivez la CGE sur Twitter : Compte Twitter CGE - Conférence des Grandes Écoles 

 Toutes les actualités de la CGE

*La CGE a interrogé les diplômés selon les critères suivants : les conditions de travail, les relations avec leurs collègues, le niveau de rémunération, le niveau d’autonomie et de responsabilité, la localisation géographique.

 

Lecture recommandée sur ce thème

Les Écoles de commerce membres de la CGE - Conférence des Grandes Écoles

La CGE regroupe 38 Écoles de management, 143 Écoles d'ingénieurs30 écoles d'autres spécialités (ENS, écoles vétérinaires, écoles d'arts appliqués...), des établissement étrangers ainsi que des entreprises et une trentaine d'associations. La CGE - assure l'accréditation de différents programmes de formations : le Mastère Spécialisé (MS), le Mastère en Sciences (MSc) et le BADGE (Bilan d'Aptitude Délivré par les Grandes Ecoles).

L'insertion des diplômés d'écoles de commerce s'est améliorée en 2012

La Conférence des grandes écoles (CGE) a publié l’édition 2012 de son enquête sur l’insertion des jeunes diplômés des grandes écoles. Il en ressort un bilan assez positif : la proportion de jeunes en activité progresse, ainsi que l’évolution des salaires. L’égalité des salaires homme/femme est respectée, en tout cas à la sortie de l'école.

Enquête sur les séjours des étudiants français à l'étranger

Environ 24 000 étudiants des grandes écoles ont effectué un stage à l’étranger (1 000 de plus que l’année précédente). Les stages de moyenne et longue durées (compris entre 3 et 6 mois) sont préférés par près de la moitié des stagiaires.

 

Haut de Page