Le Mastère Européen en Management et Stratégies Financières

 

Objectif de la formation

Le Mastère européen de Management et Stratégies Financières s'adresse aux étudiants ayant validé un diplôme de niveau II dans les domaines de la gestion d'entreprise. Son objectif est de former les étudiants aux métiers de la gestion financière et de leur permettre :

  • d'Appréhender les structures économiques
  • de Connaître les principaux marchés coordonnant l'activité économique, l'interaction entre eux
  • d'Utiliser des données de l'information financière
  • de Connaître la nature et l'évolution de l'éthique des affaires et de ses relations avec la morale, la déontologie et la loi
  • d'Appliquer et interpréter les techniques analytiques dans le processus décisionnel
  • de Maîtriser les stratégies financières à court et long terme
  • de Savoir mesurer le rendement et les risques associés à chaque type d'investissement
  • d'Avoir de bonnes connaissances en gestion obligataire
  • de Maîtriser les principales techniques et les modèles d'évaluation de l'entreprise
  • de Maîtriser les outils de contrôle de gestion.

Deux modules de spécialité sont proposés aux étudiants qui pourront ainsi se spécialiser au cours de la deuxième année de Mastère Européen :

  • Spécialité "Finances internationales d'entreprises",
  • Spécialité "Finances d'entreprise et orientations stratégiques".


 

Programme du Mastère Européen Management et Stratégies Financières

Programme de 1ère année

Les entreprises, la concurrence et l'Europe

  • L’activité économique en fonction du droit européen des affaires : le concept d’entreprise, le concept de concurrence.
  • Le marché en cause défini par la législation communautaire (marché géographique, marché de produits).
  • Les positions sur le marché et les effets que les règles européennes de concurrence y attachent (la position dominante, la dépendance économique).
  • Règles européennes de concurrence applicables aux entreprises :
    • le contrôle des opérations de concentration entre entreprises
    • la prohibition de comportements anticoncurrentiels des entreprises (prohibition de l’entente, prohibition de l’abus de position dominante).
  • La mise en oeuvre de l’interdiction
    • mise en oeuvre de l’interdiction par les autorités communautaires
    • mise en oeuvre de l’interdiction par les Etats membres.
  • Règles de concurrence applicables aux Etats membres de la Communauté européenne
    • l’encadrement des aides d’Etat
    • les entreprises publiques et le droit de la concurrence
    • les monopoles nationaux.
  • Le Marché intérieur et l’entreprise : de l’harmonisation à la normalisation.

Qui fait les normes, comment, avec qui ? Comment s’y prendre pour être conforme ? (les organismes chargés de la normalisation européenne, les procédures de choix des normes communautaires, le rôle des instances bruxelloises, le rôle des instances nationales, telles que l’Afnor en France, les organismes de certifications et d’essais).

Langue vivante européenne

Les étudiants ont la possibilité de choisir parmi les langues vivantes suivantes :

  • Langue Vivante 1 : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Portugais.
  • Langues Vivantes 2 et 3 : Allemand, Anglais, Arabe, Chinois, Espagnol, Français, Italien, Portugais.

Culture générale d'entreprise :

  • Analyse économique et gouvernance stratégique,
  • Analyse quantitative,
  • Analyse financière,
  • Outils d'évaluation des actifs financiers.

Analyses fondamentales de base - Analyse économique

1/ Analyse micro-économique : l’économie de marché, son fonctionnement, ses imperfections

  • Les acteurs économiques et leur comportement
    • Comportement du consommateur et la fonction de demande
    • Comportement du producteur et la fonction d’offre
  • Marchés et formation des prix en théorie
  • Marchés et formation des prix en pratique
    • Imperfections du marché
    • Marchés contestables
    • Influence des biens collectifs
    • Externalités négatives et positives

2/ Analyse macroéconomique : les déterminants économiques, l’analyse conjoncturelle et la régulation économique

  • La formation du revenu des ménages
  • Les déterminants économiques : la consommation ; l’investissement et l’épargne
  • La place respective des déterminants économiques dans la théorie économique : l’équilibre macroéconomique néoclassique et keynésien
  • L’analyse conjoncturelle et la dynamique des marchés : analyse et indicateurs de la conjoncture
  • Les politiques publiques et la régulation de l’économie
  • Les niveaux de l’intervention publique (européen, national et local)

3/ Analyse macro-économique : le financement de l’économie

  • La monnaie et les modalités de financement de l’économie
    • Monnaie, création monétaire et politiques monétaires nationales (modèle IS-LM, politique monétaire et inflation)
    • Théorie quantitative de la monnaie
    • L’Euro et la politique monétaire européenne
    • Les marchés financiers

4/ Analyses fondamentales de base - Analyse quantitative

  • Notion de valeur et mécanismes fondamentaux en finance (valeur et information, information et incertitude)
  • Valeur et temps sous l’angle financier
    • Coût de l’argent, taux d’intérêt
    • Valeurs présentes et futures
    • Capitalisation, actualisation, taux de rendement actuariel
  • Valeur et risque sous l’angle mathématique
    • Probabilités et rentabilités attendues
    • Rentabilité par rapport au risque
  • Eléments de statistiques
    • Mesure de moyenne et de dispersion
    • Distribution de fréquence, de probabilité, lois usuelles
    • Prélèvements d’échantillons de distribution
    • Concept de degré de confiance
    • Enquêtes, différents tests statistiques
    • Corrélation et régression, régression multiple et analyse de régression
    • Analyse de séries temporelles et prévision
    • Modélisation statistique en finance

5/ Analyses fondamentales de base - Ethique des affaires

  • Nature et évolution de la notion d’éthique des affaires
    • Ethique et morale
    • Ethique et déontologie
    • Ethique et loi
  • Ethique professionnelle
    • Ethique et relations commerciales
    • Ethique et relations du travail
  • Ethique et relations commerciales et financières internationales

6/ Analyses fondamentales de base - Contrôle et audit internes

Le candidat doit connaître le rôle du contrôle interne dans une organisation, son apport aux processus de management en général et à celui de la gestion des risques en particulier.

  • Etendue et principes du contrôle interne
  • Contrôle interne et gestion des risques
  • Contrôle interne et pilotage des processus de l’entreprise
  • Audit et gouvernement d’entreprise

7/ Analyses fondamentales de base - Analyse financière

Le candidat doit être capable d’appliquer et d’interpréter des techniques analytiques dans le processus décisionnel. Il doit savoir utiliser ces techniques pour la collecte de l’information utile et leur utilisation dans la résolution des problèmes financiers.

Il doit aussi :

  • Savoir utiliser l’information comptable afin d’évaluer la condition, la performance, les perspectives et finalement la valeur d’une société,
  • Savoir comment analyser le lien entre les décisions d’exploitation d’une société –comme la politique des prix, les pratiques de contrôle des stocks et les stratégies de financement – et sa performance financière,
  • Savoir se concentrer sur l’examen des techniques principales de prévision financière et avoir une bonne vue d’ensemble de la planification et des prévisions budgétaires pratiquées en général par les grandes sociétés,
  • Maîtriser :
    • Les documents financiers de synthèse et leur structure
    • Les documents financiers : de l’analyse aux prévisions à long terme
    • L’impact des normes IAS/IFRS
    • L’évaluation de la performance économique et diagnostic financier
    • La prévision de la performance future
    • Gestion de la croissance

Conduite d'une mission professionnelle avec soutenance d'un mémoire.

Cette mission peut traiter des problèmes pratiques dans le domaine de la gestion d’actifs privés. Cette mission sera définie et suivie au sein de l’entreprise par un maître de stage. Elle donnera lieu à la rédaction d'un mémoire qui reprendra le fil directeur de la démarche stratégique à savoir :

  • Une analyse de l'environnement du problème
  • Un diagnostic
  • Une préconisation des orientations ou des choix stratégiques avec en interface le détail des solutions proposées et leur mise en oeuvre.

Management et Stratégies financières à court et long terme

1/ Stratégies financières à court et long terme

Le candidat doit avoir une bonne connaissance des stratégies financières à court et long terme tant au niveau de la planification que des décisions financières ; il doit aussi connaître l’organisation bancaire, les principales activités ainsi que les risques qui y sont liés, la gestion obligataire, le marché monétaire et ses particularités.

  • Planification et décisions financières à court terme
  • Financement des besoins à court terme : crédits bancaires et marché monétaire
  • Planification et décisions financières à long terme
  • Gestion des projets d’investissement
  • Emission d’actions et politiques d’endettement
  • Outils d’évaluation des actifs financiers et modèles alternatifs : hedge-funds
  • Dérivés et options

2/ Organisation Bancaire et Administration

Le candidat doit connaître :

  • l’organisation standard et la structure d’une banque,
  • les principales opérations de banque et processus
  • les acteurs bancaires et leurs principales activités (acteurs externes et internes, les services et produits),
  • les principaux types de risques bancaires et contrôles.

3/ Gestion de portefeuille

Le candidat doit comprendre les motivations des investisseurs, savoir mesurer le rendement et les risques associés à chaque type d’investissement. Il doit posséder une bonne maîtrise des concepts relatifs aux marchés financiers efficients, théorie de portefeuille de Markowitz et les différents modèles d’évaluation des actifs financiers. 

  • Théorie financière du portefeuille. Choix et anticipations
  • Modèles et tests d’équilibre
  • Marchés financiers et mesures des risques
  • Arbitrage Rentabilité/Risque

Mission en entreprise

Cette mission peut traiter des problèmes pratiques relatifs à un ou plusieurs points de programme. Le stage-mission sera défini et suivi au sein de l’entreprise par un maître de stage et donnera lui à la rédaction d’un mémoire qui comprendra le fil directeur de la demande stratégique, à savoir :

  • une analyse de l’environnement du problème,
  • un diagnostic,
  • une préconisation des orientations ou des choix stratégiques avec en interface le détail des solutions proposées et leur mise en oeuvre. 


 

Programme de 2ème année

Langue vivante européenne :

  • Anglais de la finance et des affaires.

Ingénierie financière et management des risques

  • Gestion obligataire
    • Principes fondamentaux des obligations et structure des marchés obligataires
    • Principes de base d’évaluation des obligations et de calcul de performance
    • Détermination des taux d’intérêt
    • Volatilité, duration et convexité
    • Titres convertibles et produits structurés
    • Stratégies actives de portefeuilles obligataires
  • Evaluation et ingénierie financière
    • Les différentes approches d’évaluation de l’entreprise
      • Approche par les flux et méthodes comparatives
      • Approches patrimoniales et méthodes mixtes
      • Valeur du goodwill-badwill
    • La politique du dividende
    • Opérations de désendettement et titrisation
  • Management des risques
    • Identification des risques et décisions économiques
    • Processus de gestion des risques de change et de marché
    • Risques et assurance
    • Stratégies de couverture des risques

En deuxième année de Master Européen de Management et Stratégie Financières, deux spécialités au choix sont proposées aux étudiants :

  • Spécialité Finances Internationales d’Entreprises
  • Spécialité Finances d’entreprise et orientations stratégiques

Spécialité Finances internationales d’entreprises

1/ Gestion financière internationale

Le candidat doit avoir une très bonne connaissance de l’environnement macroéconomique international, des risques liés au change et à la gestion de portefeuille dans un environnement mondialisé.

  • Le système financier international
    • Le marché des changes et son évolution
    • Analyse des flux financiers internationaux et leur évolution
  • Le commerce international et les stratégies internationales des entreprises
    • Fondements théoriques du commerce international
    • La Division Internationale du Travail (DIT) et son évolution actuelle
    • Mondialisation des marchés et constitution d’espaces économiques régionaux
  • Les produits dérivés du marché des changes
  • Gestion des risques de change et instruments de couverture
  • Financement et gestion d’investissement international
  • Gestion de portefeuille et environnement international

2/ Droit international bancaire et financier

Le candidat doit comprendre les principes légaux de base et lois qui règlent et affectent le commerce national et transnational d’affaires ainsi que les systèmes légaux des principales économies mondiales. Il doit aussi avoir la compréhension théorique et pratique de base de certaines opérations de banque : le rapport légal entre une banque et son client, la diligence qu’une banque doit exercer en traitant ses clients, la prévention de blanchiment d’argent, les activités de prêts d’une banque ainsi que la sécurisation de prêts accordés, les lettres de crédits et les fonds d’investissement.

  • Cadre juridique et institutionnel des opérations bancaires des principales économies mondiales
  • Opérations internationales de crédit par caisse
  • Opérations internationales de crédit par signature
  • Opérations de gré à gré

3/ Fiscalité internationale

Le candidat doit avoir une bonne compréhension des principes généraux de territorialité et des règles d’assiette en matière des principales impositions aussi bien en ce qui concerne les régimes de droit commun que les régimes dérogatoires. Il doit connaître également le cadre et l’évolution des moyens mis en oeuvre pour la lutte contre l’évasion fiscale tant au niveau national qu’international. 

  • Règles de territorialité : TVA, impôt sur les sociétés et impôt sur le revenu
  • Règles d’imposition du chiffre d’affaires, du bénéfice et du revenu
  • Régimes dérogatoires du bénéfice mondial et du bénéfice consolidé
  • Conventions internationales en vue d’éviter la double imposition
  • Moyens de lutte contre l’évasion fiscale internationale

Spécialité Finances d’entreprise et orientations stratégiques

1/ Stratégie et pilotage de la performance

Le candidat doit maîtriser les outils de contrôle de gestion tant au niveau opérationnel lié aux différentes approches traditionnelles et à base d’activité, qu’au niveau stratégique faisant de ces outils un système d’aide au pilotage de la performance globale de l’organisation et de ses choix stratégiques.

  • Processus d’analyse valeur-coût
  • Pilotage des processus, des projets et des produits
  • Processus budgétaire et tableaux de bord

2/ Stratégies juridiques et financières

Le candidat doit avoir de bonnes connaissances des cadres et outils juridiques en rapport avec les différentes orientations financières stratégiques de croissance et de concentration. Il doit également avoir de solides connaissances du fonctionnement des groupes sous le double aspect juridique et financier ainsi que des capacités en matière des difficultés des entreprises et de leur prévention.

  • Stratégies de croissance, de concentration et de coopération
    • Stratégies juridiques et opérations à effet de levier
    • Les fusions et acquisitions
    • Cadre juridique des groupements européens : Societas europae, GEIE
    • Autres formes de concentration contractuelle
    • Cadre général des offres publiques et mesures anti-OPA
  • Les groupes de sociétés
    • Filiales et participations
    • Gestion des opérations intragroupe : Netting, cash-pooling
    • Cadre légal et règlementaire de la consolidation
    • Mesures d’intérêt et de contrôle, périmètre et méthodes de consolidation
    • Diagnostic des comptes consolidés
  • Prévention des difficultés d’entreprise
    • Endettement, risque et coût des difficultés financières
    • Procédures d’alerte et de conciliation
    • Sauvegarde et redressement

3/ Stratégie fiscale d’entreprise et des groupes

Le candidat doit avoir les connaissances lui permettant d’évaluer les conséquences des différentes décisions de gestion et des choix stratégiques relatifs à la fois aux contraintes et aux opportunités fiscales.

  • Options fiscales et décisions stratégiques
  • Décisions de gestion, actes anormaux de gestion et abus de droit
  • Dimension fiscale des fusions-acquisitions
  • Optimisation fiscale des groupes
    • Régime des sociétés mères et filiales
    • Régime de l’intégration fiscale

Soutenance de la Thèse professionnelle

 

Examen du Mastère Européen Management et Stratégies Financières

 

Épreuves

 

 

Forme

 

Coeff.

 

Durée

1ère année
Les entreprises, la concurrence et l'Europe
Écrit 4 4 h
Langue Vivante européenne
Écrit 2 1 h 45
Analyses fondamentales
Exercices 5 3 h
Management et stratégies financières
Etude de cas 5 3 h
Mémoire d'entreprise Grand oral 4 1 h
2ème année
Langue Vivante européenne
Oral 2 45 min
Ingénierie financière et Management des risques
Écrit 6 2 h
Spécialité Finances Internationales d’Entreprises
ou
Spécialité Finances d’entreprise et orientations stratégiques
Étude de cas 6 4 h
Soutenance de thèse professionnelle
Oral 6 1 h
Options
L'Europe, une histoire et une géographie
QCM 6 20 min
Les Institutions et le droit communautaire
QCM 6 20 min
Les grands enjeux de l'UE
Oral 6 3 h
Langue vivante européenne 2
Écrit 6 1 h 45

 

Débouchés du Mastère Européen Management et Stratégies Financières

Le Mastère Européen Management et Stratégies Financièress vous permet d'obtenir un emploi dans le domaine de la Gestion d'investissement, la Finance d'entreprise ou la Gestion stratégique.

Vous postulerez pour des postes d'Assistant de direction financière, de Responsable financier ou de Responsable de la gestion des investissements.

En fonction de la spécialité choisie ("Finances internationales d'entreprises" ou "Finances d'entreprise et orientations stratégiques"), ce Mastère Européen offre des débouchés dans :

  • les établissements de crédits, les entreprises d'assurance,
  • la gestion d'investissements et l'analyse des valeurs,
  • les marchés financiers, le commerce, la gestion des risques,
  • la fonction financière d'organisation,
  • la finance d'entreprise, le capital risque,
  • la planification d'entreprise et la consultation,
  • la gestion stratégique dans le domaine financier,
  • la gestion des risques, la gestion des groupes,
  • les sociétés dont les titres sont admis sur un marché réglementé,
  • la prévention et la gestion des difficultés d'entreprises.

 

Les autres Mastères Européens

Vous cherchez une école ?

Vous cherchez une école : Service d'Orientation en LignePlus besoin de vous déplacer sur les salons ! En quelques clics, vous identifiez les écoles que vous pouvez intégrer et qui proposent la formation que vous recherchez (Bachelor, DCG, DSCG, Ecole de commerce, 3è cycle, ...) : service d'orientation en ligne

 

Haut de Page