Étudier en école de commerce : un investissement... rentable

Etudier en école de commerce, un investissement très rentable

La crédibilité d’une école de commerce proportionnelle aux frais de scolarité demandés ? Qu’on admette ou non cette hypothèse, le fait est que ces formations très complètes (Management, Gestion, Marketing, Finance, Ressources humaines, Commerce international, ...) coûtent de plus en plus cher. Les étudiants continuent pourtant de se bousculer aux concours d’entrée.

 

Les dépenses des écoles augmentent, les subventions reculent

L’heure est aux économies… du moins parmi les partenaires des écoles de management en France.

Les CCI, appui historique des écoles de commerce, voient par exemple leurs budgets diminuer. Et pourtant, pour continuer leur course à la performance (accréditations nouvelles, professeurs réputés, etc.), aujourd’hui mondiale, ces établissement ont besoin de moyens.

D’où une augmentation régulière de leurs frais de scolarité et l’amère constatation suivante : les masters français comptent aujourd’hui parmi les formations les plus chères d’Europe !

 

Un investissement « business school » rentable pour les étudiants

De telles formations assurent, dans la plupart des cas, un avenir professionnel radieux à qui en bénéficie.

Cela est d’autant plus vrai lorsque les écoles se nomment HEC, EM Lyon, ESCP-Europe ou ESSEC. Alors que ses 3 années de grande école coûtent désormais 38 300 euros à un étudiant qui intègre HEC (contre 33 700 € à la rentrée 2009), celui-ci peut compter, tout juste sorti, sur un salaire annuel moyen de 47 660 € en France et 59 955 € à l’étranger *.

 

Des solutions de financement ?

Les partenaires bancaires des différentes écoles de management ne s’y trompent pas. Ils accordent facilement des prêts à taux préférentiels aux étudiants de ces établissements…

Un emprunt à ne considérer non comme une dette, mais comme un investissement ! Pour ceux que cette solution rebute ou qui peinent malgré tout à obtenir un prêt, il existe de nombreuses autres aides financières provenant soit de l’école, soit de structures annexes : bourses, financement par l’apprentissage, etc. Quant aux petits boulots, ils ont déjà aidé des générations entières d’étudiants à boucler leurs fins de mois !

Résultat : les concours d’entrée aux écoles de commerce ne désemplissent pas ! Les amphis des écoles de management ont donc encore de beaux jours devant eux : HEC vient d’ailleurs d’investir 140 millions d’euros dans la rénovation de son campus…

 

* salaire annuel moyen des jeunes diplômés HEC entre 2007 et 2009 (Source : www.hec.fr).

 

Vous cherchez une école ?

Vous cherchez une école : Service d'Orientation en LignePlus besoin de vous déplacer sur les salons ! En quelques clics, vous identifiez les écoles que vous pouvez intégrer et qui proposent la formation que vous recherchez (Bachelor, DCG, DSCG, Ecole de commerce, 3è cycle, ...) : service d'orientation en ligne

 

Haut de Page