Sondage : "Les Français et leurs entrepreneurs"

 

A l’occasion du 21ème Salon des Entrepreneurs de Paris

qui se tiendra les 5 & 6 février 2014 au Palais des Congrès de Paris


CERFRANCE, NOVANCIA et le SALON DES ENTREPRENEURS présentent

les résultats du double sondage exclusif « Les Français et leurs entrepreneurs »

mené par l’Institut Think (vision Français) et OpinionWay (vision Dirigeants) :

 

78% des Français comptent sur les TPE/PME pour redresser l’économie !

15 millions* aimeraient créer ou reprendre un jour une entreprise

2,4 millions* ont même déjà un projet précis à mettre en oeuvre d’ici 2 ans

 

 

LES PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS DU SONDAGE…

LES FRANÇAIS CONNAISSENT ENCORE MAL L’ENTREPRENEURIAT…
 
  • 71% des Français sous-estiment le nombre d’entreprises en France
  • 90% sous-estiment le nombre annuel de créations d’entreprises en France
  • 57% sous-estiment la part de créations avec moins de 16 000 €
  • 92% sous-estiment le nombre d’entrepreneurs qui, 3 ans après avoir créé, le referaient…
 
MAIS ILS ESTIMENT LEURS ENTREPRENEURS…
 
  • 78% des Français misent sur les TPE/PME pour redresser l’économie de la France :
    • vs. 47% sur les grandes entreprises
    • vs. 30% sur les syndicats patronaux (Medef, Cgpme, Upa, Unapl…)
    • vs. 27% sur l’Etat, le gouvernement et les collectivités
  • 80% des Français pensent que les mouvements de contestations des entrepreneurs français depuis 2012 sont justifiés
  • 81% des Français pensent que le système éducatif n’est pas assez adapté pour former les entrepreneurs de demain.
  • Pour plus de 8 Français sur 10, réussir en tant que chef d’entreprise génère du respect et la création est une forme d’ascension sociale.

 

ET PRÈS D’1 SUR 3 COMPTE ENTREPRENDRE UN JOUR !
 
  • 31% des Français disent avoir envie de créer ou reprendre un jour une entreprise. Soit un vivier de 15 millions* d’entrepreneurs potentiels (base Insee janvier 2014 : 51 millions de Français âgés de 18 ans et plus).
  • Ce pourcentage grimpe même à :
    • 44% chez les salariés de TPE/PME (vs. 24% chez les salariés de grands groupes)
    • 46% chez les cadres supérieurs (vs. 17% chez les professions intermédiaires)
    • 52% chez les 18-34 ans (vs. 18% chez les 50 ans et plus)

 

  • Au final, 2,4 millions* de Français ont même déjà préparé leur projet et envisagent de le lancer d'ici 2 ans. Un réservoir important au regard des 550 000 créations annuelles.
 

* Estimations réalisées sur la base des chiffres Insee (janvier 2014) : 51 millions de Français âgés de 18 ans et plus

 

 

Pigeons, Poussins, Dupés, Plumés… nombreux sont les mouvements contestataires d’entrepreneurs qui ont fleuri tout au long de l’année 2013, soutenus par un grand nombre de Français (80%) selon le sondage réalisé par l’Institut Think pour CERFRANCE et Novancia à l’occasion du 21ème Salon des Entrepreneurs de Paris.

 

A travers ce sondage, les Français ont eu l’occasion de "se tester" sur les questions entrepreneuriales, mais aussi d’exprimer leur regard sur les créateurs d’entreprises, de dévoiler leurs velléités entrepreneuriales et parfois même de confronter leur vision à celle des dirigeants de PME-ETI. Morceaux choisis…

 

 

Les Français ne sont pas des "experts" de la création d’entreprise…

Globalement les Français sous-estiment le dynamisme économique de notre pays, que ce soit sur le nombre total d’entreprises ou sur le nombre annuel de créations…

 

Ainsi, à la question de savoir combien la France compte d’entreprises, 71% répondent 1 million ou moins ! Et seuls 19% connaissent le nombre exact, soit environ 3 millions*.

 

Ils sont également 90% à minimiser le nombre annuel moyen de créations d’entreprises en France, l’évaluant à 400 000 créations maximum par an ; le nombre exact avoisinant les 550 000 créations* d’entreprises annuelles depuis 2011.

 

Enfin, les Français semblent sous-estimer fortement le bonheur d’entreprendre puisque 92% d’entre eux pensent que seuls entre 30% et 70% des entrepreneurs retenteraient l’expérience, la réalité étant que 90%** le referaient 3 ans après avoir créé.

 

* Source : fichier Sirène de l’INSEE 2012

** Source : sondage « le bonheur d’être chef d’entreprise » réalisé à l’occasion du Salon des Entrepreneurs de Paris 2007

 

 

Mais ils portent une grande estime à leurs entrepreneurs…

78% des Français font confiance aux TPE/PME pour redresser l’économie de la France, loin devant les grandes entreprises (47%), les syndicats patronaux (30%) et l’État (27%). Une tendance qui s’accentue même chez les dirigeants d’entreprises, qui comptent à 88% sur les TPE/PME contre seulement 16% sur l’Etat, le gouvernement et les collectivités.

 

Autre marque de soutien aux créateurs d’entreprises : 80% des Français pensent que les mouvements de contestations des entrepreneurs français depuis 2012 sont justifiés.

 

À noter également, une perception très positive de l’entrepreneuriat : 86% s’accordent à dire que "réussir en tant que chef d’entreprise génère du respect et de la considération", 83% considèrent que "créer sa propre entreprise est une forme d’ascension sociale" et 76% pensent que "la création d’entreprise constitue une voie professionnelle plus épanouissante que le salariat".

 

Un synonyme de réussite entrepreneuriale ? Pour 53% des Français, il s’agit d’abord de pouvoir vivre de sa passion. Viennent ensuite la capacité à créer des emplois (47%) et la faculté à être précurseur (39%). Une vision quasi-partagée par les dirigeants de PME, qui placent toutefois la création d’emplois en premier (59%), suivie par le fait d’être précurseur (45%) et la prise de risques (41%). La passion n’arrivant qu’en 5ème position pour 33% d’entre eux.

 

Enfin, quel est le profil du "patron idéal" selon les Français ? En tout premier lieu, il maîtrise les aspects financiers (38%), il est créatif/audacieux (34%) et honnête (32%). Viennent ensuite les qualités humaines, tel que le respect (23%), la capacité d’écoute (23%)…

 

Dans ce contexte, les Français estiment à 81% que le système éducatif n’est pas assez adapté pour former les entrepreneurs de demain.

 

 

Et près d’1 Français sur 3 compte entreprendre un jour !

31% des Français interrogés déclarent envisager de créer ou reprendre un jour une entreprise, soit plus de 15 millions* d’entrepreneurs potentiels sur le territoire. Une intention de créer remontée à son plus haut niveau en 15 ans, atteinte uniquement en 2002 et 2009.

 

Parmi eux, 27% déclarent même avoir déjà un projet précis en tête et 33% envisagent de sauter le pas d’ici à 2015.

 

Au final, en croisant les réponses à ces deux dernières questions, ce ne sont pas moins de 5% de Français qui déclarent avoir préparé leur projet ET planifié celui-ci dans les 2 ans. Cela constitue un vivier d’entrepreneurs potentiels à court-terme de 2,4 millions* de Français âgés de 18 ans et plus, confirmant ainsi la fertilité entrepreneuriale du pays...

 

Notons enfin que les moins de 35 ans sont nettement plus enthousiastes que leurs aînés à l’idée de créer ou reprendre une entreprise. Si 31% de l’ensemble des Français déclare envisager de créer ou reprendre un jour une entreprise, ce pourcentage grimpe à 52% chez les 18-34 ans !

 

* Estimation réalisée sur la base des chiffres Insee de janvier 2014 : 51 millions de Français âgés de 18 ans et plus

 

 

L’idée et l’accompagnement : 2 clés pour entreprendre

Pour entreprendre, il faut avant tout une "bonne idée" selon 38% de l’ensemble des Français, suivie d’une « formation adéquate » pour 26% d’entre eux. Viennent ensuite une "opportunité à saisir" (22%) et de l’instinct (14%).

 

Par ailleurs, les "réseaux d’aide à la création" sont perçus comme les interlocuteurs privilégiés du futur chef d’entreprise lors de la création de son activité, ce aussi bien pour les Français désireux d’entreprendre (43%) que pour les dirigeants de PME déjà installés (48%).

 

Notons enfin que "l’expert-comptable" arrive en 2ème position des interlocuteurs privilégiés du futur chef d’entreprise aux yeux des Français (pour 26% d’entre eux, soit +11% en un an), à égalité avec "d’autres chefs d’entreprises" (26% également). Et plus encore aux yeux des dirigeants de PME (45%). Ces derniers accordant sans doute - de par leur expérience - une attention toute particulière à la nécessité d’un encadrement comptable durant la phase de création…

 

Municipales : un TOP 5 des villes où il fait bon entreprendre ?

 

Paris se situe en tête des villes où il fait "bon entreprendre"… mais la capitale est devancée par Bordeaux et Toulouse dans le TOP 5 des villes dont le dynamisme économique s’est fortement amélioré dernièrement !

 

 

Méthodologie & échantillons

 

PARTIE 1 (INSTITUT THINK) - LES FRANÇAIS ET LEURS ENTREPRENEURS :

  • Sondage quantitatif mené auprès d’un échantillon de 1 000 Français, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus.
  • L’échantillon a été redressé selon la méthode des quotas afin d’être représentatif des Français de 18 ans et plus, selon les données INSEE et les variables de quotas suivantes : sexe, âge, profession, région d’habitation et catégorie d’agglomération.
  • Dates de terrain : du 26 au 29 novembre 2013.
  • L’échantillon est interrogé en ligne sous système CAWI (Computer Assisted Web Interview).
  • Sondage réalisé par l’Institut Think pour CERFRANCE et Novancia à l’occasion du 21ème Salon des Entrepreneurs de Paris.

 

PARTIE 2 (OPINIONWAY) - LE REGARD DES DIRIGEANTS DE PME/ETI SUR L’ENTREPRENEURIAT :

  • Sondage quantitatif mené auprès d’un échantillon de 305 dirigeants d’entreprises (PDG, DG…) dont le chiffre d’affaires est compris entre 15 et 500 millions d’euros.
  • La représentativité de l’échantillon a été assurée par un redressement en termes de secteurs d’activité et de chiffre d’affaires.
  • Dates de terrain : du 26 novembre au 6 décembre 2013.
  • L’échantillon est interrogé par téléphone sous système CATI (Computer Assisted Téléphone Interview).
  • Sondage réalisé par OpinionWay pour CERFRANCE et Novancia à l’occasion du 21ème Salon des Entrepreneurs de Paris.

 

Événement à venir : 

Salon des Entrepreneurs de Paris 2014

(21ème édition) :

  • 60 000 visiteurs attendus
  • 400 partenaires et exposants répartis sur 5 villages thématiques
  • 800 experts en consultations individuelles
  • 200 conférences techniques et ateliers pratiques
  • 10 temps forts et débats d’actualité
  • 5 programmes thématiques
  • 150 personnalités politiques, économiques et institutionnelles…

Dates : Mercredi 5 et jeudi 6 février 2014

Horaires : 9h00-19h00 le mercredi / 9h00-18h30 le jeudi

Lieu : Palais des Congrès de Paris - 2, place de la Porte Maillot 75017 Paris

 

 

A visiter : NOVANCIA

Lecture recommandée sur ce thème

Novancia Business School organise une soirée portes ouvertes mercredi 17 décembre

Novancia Business School organise une soirée portes ouvertes mercredi 17 décembre de 17h30 à 20h30 ; l'occasion pour vous de découvrir les locaux de l'école, les programmes Bachelor, Master, et MSc in IBD&C ainsi que la vie étudiante associative et sportive des Novanciens.

Novancia lance la formation post-bac "Attaché Commercial" en temps plein - Rentrée décembre 2014

Novancia lance la formation Attaché Commercial en temps plein. Cette formation post-bac a pour vocation de développer le plus largement possible le potentiel des jeunes qui désirent s'orienter vers les métiers de la vente.

Novancia lance le Prix du Business Developer en partenariat avec Viadeo

Novancia Business School Paris, lance la première édition du Prix du Business Developer, en partenariat avec Viadeo. Le prix du Business Developer 2014 sera décerné mardi 9 décembre à 19h. À l’occasion de cette soirée, Christophe Loué, enseignant-chercheur et coordinateur de la recherche de Novancia, présentera les résultats d’une enquête menée auprès de plus de 300 Business Developers

 

Haut de Page