8 bonnes raisons de faire une école de commerce

8 bonnes raisons de faire une école de commerce

 

Qu’elle soit « grande » ou non, une école de commerce bien choisie ouvre beaucoup de portes en termes de carrière. Si les plus reconnues vous semblent inaccessibles, il en reste environ 200 autres en France pour faire votre bonheur professionnel ! Après le bac ou après une « prépa », sur concours ou sur dossier : il vous faudra vous renseigner précisément sur les cursus proposés et les mettre en parallèle avec votre projet.

Quoi qu’il en soit, en vous orientant vers ce type d’études, vous aurez peu de chances de vous tromper vraiment. Nous avons, pour vous, listé les 8 principales motivations qui animent les étudiants – ou futurs étudiants – en école de commerce. 

 

1. Un emploi quasi-assuré !

Vous envisagez des études post-bac ? A priori, c’est dans le but de trouver, ensuite, un emploi ! Une école de commerce… et vous aurez sans doute frappé à la bonne porte… surtout si vous parvenez à intégrer l’une des plus prestigieuses : HEC, ESSEC, ESCP Europe, EM Lyon ou EDHEC.

D’après les résultats de l’enquête 2013 menée par la Conférence des Grandes Ecoles sur l’insertion des jeunes diplômés dans la vie active, 73,3% des managers diplômés de Grande Ecole en 2012 sont en situation d’emploi en CDI moins de 2 mois après leur sortie d’école.

Leur réputation d’adaptabilité (management, gestion, finance, RH, marketing, commerce international, etc.) fait en effet, des étudiants en école de commerce, des profils recherchés par les recruteurs dès leur diplôme en mains !

 

2. Des métiers bien rémunérés

Les diplômés des écoles de commerce accèdent généralement à des emplois de cadres, ce qui profite à leur fiche de paie !

D’après une enquête L’Expansion - Towers Watson menée en 2010 auprès des recruteurs, un diplômé d’une école de commerce débutera avec un salaire brut minimum de 32 000 € par an.

Plutôt alléchant, lorsque l’on sait que, si vous vous orientez vers l’audit ou la finance, vous pourrez même prétendre à un salaire de départ de 35 000 voire 40 000 € !

 

3. Encadrement soigné… étudiants dorlotés

Un cocon – familial – troqué contre un autre !

Car ici, pas d’anonymat : chaque étudiant est considéré dans ses projets propres et entouré dans ses démarches. On vous aide très concrètement dans vos recherches de stage ou d’emploi, on vous assiste dans la préparation de vos séjours à l’étranger, on vous dorlote en cas de problème…

Les moyens, par comparaison à ceux des universités, sont conséquents, et ils servent véritablement les étudiants qui profitent là d’un réel confort d’études.

 

4. Ouverture à tous les métiers de l’entreprise

Organisés autour de 2 années de tronc commun généraliste suivies d’une année de spécialisation (pour les écoles de commerce en 3 ans après prépa), les cursus proposés par les écoles de commerce offrent un large panel de possibilités de carrière aux étudiants.

Certes spécialisés en gestion, en communication, en ressources humaines, en logistique, etc., ils sont aussi reconnus pour leur polyvalence.

Faire le choix d’une école de commerce peut aussi constituer une bonne entrée en matière pour l’étudiant hésitant, souhaitant, avant de se propulser vers un métier précis, tester un maximum de domaines…

 

 

5. Connaissance rapide du monde de l’entreprise

Les écoles de commerce sont idéales pour toucher très vite du doigt la vie active : les stages obligatoires jalonnent la vie étudiante et l’immersion en entreprise ne tarde jamais, si bien que les jeunes diplômés sortent généralement avec un minimum de 12 mois d’expérience professionnelle !

Aux côtés des professeurs permanents, de nombreux intervenants en exercice témoignent en outre de leur expérience ; des « études de cas » réels sont également régulièrement soumises aux étudiants.

Et que dire des écoles de commerce en alternance (faisant s’enchaîner périodes de cours et périodes en entreprises), possibles dans de multiples écoles ? Les frais de scolarité sont alors pris en charge par l’entreprise qui verse par ailleurs, à l’étudiant, un petit salaire…

 

6. L’International à portée de mains

Qui dit école de commerce, dit aujourd’hui regard tourné vers le monde.

Impossible d’y échapper, et c’est tant mieux. Ces cursus obligent en effet les étudiants à vivre au moins 3 mois à l’étranger au cours de leurs études (pour les écoles de loin les moins exigeantes !) : ils y effectuent un stage ou partent dans le cadre d’un échange avec une université, éventuellement avec l’objectif d’obtenir un double diplôme.

Postuler dans une entreprise sans une expérience significative à l’étranger est devenu un réel obstacle à l’embauche : un profil international est en effet gage d’ouverture d’esprit. Il témoigne de la capacité d’un candidat à s’intégrer dans un environnement multiculturel… et garantit quelques compétences en termes de langues étrangères !

On retrouve cet esprit d’ouverture à l’international sur le campus lui-même : accueil d’étrangers (étudiants et professeurs) sur les campus français et enseignement de différentes disciplines du management dans une optique interculturelle ; cours dispensés en anglais, parfois en allemand ou en espagnol (2ème année à l’ESC Dijon, par exemple), etc.

 

7. Vie associative trépidante et ambiance assurée

On ne compte plus les « assoss » en tous genres qui voient le jour dans les écoles de commerce : le traditionnel Bureau Des Elèves (BDE) tient, bien entendu, le haut de l’affiche. Responsable notamment de l’organisation des soirées étudiantes et autres week-ends d’intégration, il est l’un des piliers de la vie de l’école.

A ses côtés foisonnent les « junior entreprises », associations humanitaires, associations sportives ou artistiques... S’il est aujourd’hui de bon ton d’intégrer l’une ou l’autre d’entre elles (cela pourrait faire la différence auprès d’un employeur !), nul n’est généralement besoin de se forcer beaucoup, tant le choix est vaste. Fêtes, sport et voyages garantis.

Après, le plus souvent, 2 années de prépa intenses en charge de travail, voilà de quoi requinquer les esprits !

 

8. Prestige côté CV

Contrairement aux anglo-saxons qui valorisent nettement l’expérience professionnelle, les employeurs français continuent d’accorder énormément d’importance à la formation des candidats.

Votre CV, orné d’une référence « Grande Ecole », saura vous ouvrir des portes peut-être inespérées.

Quant aux relations entre « Anciens » d’une même école : elles restent privilégiées, quoi qu’il arrive: une autre carte – en non des moindres – à jouer pour booster votre carrière !

Vous cherchez une école ?

Vous cherchez une école : Service d'Orientation en LignePlus besoin de vous déplacer sur les salons ! En quelques clics, vous identifiez les écoles que vous pouvez intégrer et qui proposent la formation que vous recherchez (Bachelor, DCG, DSCG, Ecole de commerce, 3è cycle, ...) : service d'orientation en ligne

Lecture recommandée sur ce thème

Écoles de commerce, où s'inscrire en janvier, février ?

Après quelques mois d'études supérieures vous réalisez que votre choix d'orientation ne correspond pas à vos attentes ? Rassurez-vous il n'est pas trop tard pour changer de voie sans courir le risque de perdre une année puisque de plus en plus d'écoles de commerce proposent des rentrées décalées.

Les rentrées décalées : intégrer une école de commerce en janvier ou en février

La fin d'année approche et vous n'êtes pas satisfait de votre choix d'orientation ? Rassurez-vous, de plus en plus d'écoles de commerce proposent des rentrées supplémentaires en janvier ou en février. Intégrer une école de commerce en début d'année nécessite une grande motivation et beaucoup d'implication ; de gros efforts et quelques sacrifices qui , au final, vous permettront de gagner une année !

Comment choisir son école de commerce ?

Difficile de s'y retrouver parmi les 200 écoles de commerce qui existent en France... Faut-il faire une prépa ou intégrer une école de commerce après le Bac ? Doit-on choisir une formation en 3, 4 ou 5 ans ? Faut-il se fier aux classements pour choisir son école ? Dimension-Commerce vous donne des pistes pour faire le bon choix !

 

Haut de Page